Comment faire une réparation et une restauration d’une vieille lampe de banquier ?

Il y a peu de temps, j’ai pu mettre la main sur une vieille Emeralite (lampe de banquier) d’Ebay pour un prix très décent, cependant, la lampe était en mauvais état et avait besoin d’une certaine restauration avant de pouvoir prendre sa place légitime sur mon bureau. Il a fallu du temps et des efforts, mais j’ai été très satisfait du résultat final, et je suis maintenant l’heureux propriétaire d’une lampe de banquier originale.

Ou acheter la lampe de banquier ?

Vous trouverez sur Ebay, ou d’autres sites similaires des lampes de banquiers d’occasions en plus ou moins bon état.
Après avoir perdu dans quelques ventes aux enchères, j’étais presque prêt à y renoncer pendant un certain temps, mais j’ai décidé de me lancer sur une lampe, un modèle Emeralite 8734 B de la fin des années 1920, qui avait trainé sur le site pendant un certain temps sans être vendu.

restaurer et réparer une lampe de banquier

D’après les photos, je pouvais dire que la lampe était en assez mauvais état, outre le fait que l’abat-jour en verre était cassé, elle présentait quelques dégâts structurels à la base. Avant de faire une offre, j’ai contacté le vendeur, lui demandant s’il avait les pièces pour l’abat-jour cassé, ce qu’il avait, et il m’a informé que c’était 2 pièces qui rendraient l’abat-jour complet.

Intrigué, j’ai décidé de faire une offre de 50 €, ce qui était bien en dessous du prix demandé, justifiant la réduction importante sur la base l’abat jour cassé et de la base. À ma grande joie, l’offre a été acceptée, et j’ai reçu la lampe environ deux semaines plus tard.

Ce qui devait être réparé

Dès que j’ai eu la lampe, je me suis mis au travail en identifiant tout ce qui devait être réparé et restauré, ce qui comprenait l’abat-jour en verre, la base, la douille et le cordon.

Le défaut le plus frappant était l’abat-jour en verre, mais comme il y avait les deux pièces, j’ai décidé d’essayer de les recoller. J’ai cherché dans la quincaillerie locale et j’ai trouvé une colle plus douce, de type silicone, qui pouvait être utilisée pour le verre.

Les dommages sur la base se trouvaient dans l’une des deux pièces métalliques à la jonction entre la partie plate et lestée de la base et le pied qui donne sa hauteur à la lampe. En fait, une grande partie de la pièce métallique s’était cassée, ce qui a laissé la lampe de travers.

Comme cette pièce métallique était assez complexe, j’ai rapidement décidé de ne pas essayer de la réparer, car cela aurait représenté beaucoup trop de travail. En plus des dommages, de nombreuses zones de la lampe étaient assez sales, recouvrant le laiton doré d’origine d’une couche noirâtre de saleté durcie.

Comme la saleté et la rouille étaient là depuis un certain temps, un simple lavage n’a pas suffit pas. J’ai donc acheté une boîte de nettoyant et de décapant anti rouille pour métal, ainsi qu’un jeu de brosses métalliques, en espérant que cela ferait l’affaire.

Heureusement, la douille de l’ampoule était d’origine, mais la lampe était équipée d’un interrupteur à bouton rotatif, et non de l’interrupteur à chaîne classique, c’est pourquoi je me suis rendu sur le site et j’ai commandé un produit de remplacement.

Heureusement, le cordon d’origine était en bon état, ce qui signifie que je n’ai eu qu’à remplacer la prise, que j’ai pu trouver dans une quincaillerie locale.

Démontage de la lampe

Après avoir soigneusement retiré l’abat-jour, je me suis mis au travail pour démonter toute la lampe, pièce par pièce. J’ai commencé par retirer la douille pour vérifier si je devais couper une partie de l’isolation et du câblage pour avoir une connexion correct, mais elles semblaient bonnes.

L’enveloppe extérieure de la douille était assez sale et avait besoin d’être nettoyée, mais le pire était l’isolation en carton qui sépare la pièce intérieure de la douille de l’enveloppe extérieure. C’était presque comme si elle avait été brûlée, en ce sens qu’elle était presque entièrement noire, comme un morceau de charbon, et s’effritait au moindre contact.

Pour cette raison, j’ai dû commander une toute nouvelle pièce (qui comprend l’isolation en carton).

Le reste a été assez simple, à commencer par le desserrage de l’écrou sous la base de l’abat-jour qui permet d’enlever la partie lestée de la base. Ensuite, un autre écrou a été fixé sous la pièce cassée à la jonction entre la base lestée plate et le pied.

Le retrait de ces deux écrous m’a permis de retirer complètement la partie de la base qui maintient l’abat-jour, du reste de la base, ce qui a révélé que le boulon est une longue tige métallique qui traverse toute la lampe, et à laquelle les parties de la base sont fixées.

Recoller l’abat jour

Comme mentionné précédemment, j’ai acheter une colle plus douce, de type silicone pour essayer de recoller l’abat-jour. Bien qu’il manquait quelques petits morceaux de verre (trop petits pour pouvoir être recollés de toute façon), j’ai d’obtenu un résultat très correct.

Tout d’abord, je voulais m’assurer que le verre était propre afin que la colle puisse se fixer correctement, rendant ainsi la fixation solide. Pour cela, j’ai simplement utilisé un spray nettoyant pour vitres et un chiffon que j’avais chez moi.

J’ai ensuite préparé un espace avec de vieux journaux pour éviter tout versement de colle sur mon bureau et je me suis mis au travail. Lors de l’application de la colle, j’ai décidé de l’appliquer sur les pièces, car il était plus facile d’accéder aux bords.

comment réparer une lampe de banquier

J’en ai appliqué une quantité relativement généreuse, en espérant que cela permettrait à la colle de remplir les petites fissures ou poches qui pourraient être présentes le long de la cassure, avant d’ajuster soigneusement les morceaux, en le pressant fermement pendant plusieurs minutes avant de le relâcher (suivez les instructions pour la colle que vous utilisez).

Comme la colle que j’utilisais mettait plusieurs heures à durcir correctement, j’ai laissé sécher pendant la nuit, avant de répéter le même processus avec le dernier morceau le lendemain.

Comme j’avais utilisé une quantité de colle relativement généreuse, il y avait un peu de colle en excès qui avait été pressée le long des anciennes fissures, que j’ai soigneusement enlevée à l’aide d’un couteau.

À la fin de la journée, ça me semblait assez correct, et à mon agréable surprise, la colle a tenu bon même lorsque j’ai appliqué une légère pression pour tester si elle tenait ou non.

Nettoyage et polissage

Comme mentionné, il y avait beaucoup de vieilles saletés durcies sur différentes parties de la lampe, ainsi que des quantités de rouille. Bien que cette partie de la restauration se soit avérée être la plus ennuyeuse et la plus salissante, elle était aussi la plus gratifiante, car en se débarrassant de toute cette saleté et de la rouille, on pouvait voir la surface brillante et propre en dessous.

J’ai commencé par nettoyer la rouille sur le long boulon central et les deux écrous qui s’y rattachent.

Je savais que cette partie allait être salie, c’est pourquoi j’ai recouvert mon bureau de plusieurs couches de vieux journaux pour éviter de mettre de la graisse rouillée partout sur mon bureau. J’ai commencé par appliquer de généreuses quantités de produits, en le laissant reposer quelques minutes, avant de commencer à nettoyer la rouille avec la brosse métallique la plus dure, en appliquant davantage de produit en cours de route.

Un petit conseil, ne portez PAS de vêtements blancs pendant cette opération, cela risque de salir. Après avoir travaillé avec la brosse métallique la plus dure pendant un certain temps, je suis passé à la plus douce afin d’avoir un meilleur accès aux petits plis entre les filetages du boulon.

Après avoir terminé le long boulon, j’ai enlevé la rouille des écrous, ainsi que quelques autres pièces, les rendant ainsi tous à nouveau brillantes.

Enlever la rouille de ces pièces représentait moins de la moitié du travail de nettoyage, la majorité consistait à enlever toute la saleté durcie qui s’était accumulée sur le laiton au fil des ans. Pour cela, j’ai appliqué une solution de nettoyage des métaux, en même temps que la brosse métallique plus douce, avec de bons résultats.

Il est important de ne pas utiliser une brosse métallique trop dure, car elle peut endommager le laiton et créer des rayures visibles dans le laiton de la lampe. Après un nettoyage et un brossage rigoureux pendant quelques heures, j’étais vraiment satisfait du résultat final, car le vieux laiton décoloré brillait à nouveau, et j’étais prêt à passer à la remise en état.

Remontage et touches finales

Il arrive souvent que le démontage d’un objet soit beaucoup plus facile que son remontage, ce qui est certainement vrai pour une lampe de banquier. L’une des parties les plus difficiles et les plus frustrantes du processus a été de remettre le fil dans sa position initiale.

En descendant de la prise, le fil passe par quelques trous très serrés dans la construction en métal/laiton. Bien que je n’aie pas eu à remplacer le câblage de cette lampe, et donc à l’enlever complètement, j’ai décidé de le renforcer avec du ruban électrique dans quelques endroits étroits où le cable a été endommagé superficiellement par le métal, ce qui a rendu l’enfilage encore plus difficile.

Après quelques ennuis et frustrations, j’ai finalement réussi à le faire passer, mais mes ennuis ne se sont pas arrêtés là. L’étape suivante consistait à fixer la partie supérieure de la base au long boulon métallique, mais bien sûr, j’ai réussi à le remettre en place à l’envers lors de mon premier essai, mais cela ne s’est pas avéré être un problème si important.

Après mes premiers revers, le montage du reste de la base s’est déroulé sans problème. J’ai cependant essayé de le remonter avec la pièce métallique brisée mentionnée plus haut, mais malgré tous mes efforts, le fait que cette pièce métallique était cassée signifiait que la lampe resterait tordue.

Rappelez-vous que les parties inférieures de la base étaient fixées au long boulon fileté avec deux écrous, dont l’un se trouvait juste en dessous de la pièce cassée, tandis que l’autre se trouvait tout en bas. J’ai donc décidé de retirer le morceau cassé et l’écrou en dessous, et de ne fixer la lampe qu’avec l’écrou en bas.

Bien qu’il ait été un peu difficile de tout maintenir ensemble en le fixant, cela s’est avéré très utile, et bien qu’il manquait une pièce, elle était à peine visible, et la lampe se tenait droite.

Bien que j’aurais dû le faire avant de remonter tout le reste, je devais maintenant mettre la nouvelle pièce de la prise intérieure (avec l’interrupteur à tirette) dans la coquille de la prise extérieure d’origine. Bien que cela ait été facile au début, il a été un peu difficile de relier le câblage à la prise intérieure et de faire tenir le tout dans la prise extérieure d’origine.

Tout d’abord, l’isolant en carton fourni avec la nouvelle fiche était un peu plus long que celui d’origine, et il était un peu plus large en bas. Il a été facile de le raccourcir, car j’ai simplement retiré la longueur excédentaire avec une paire de ciseaux. Cependant, lorsqu’il a fallu tout faire rentrer dans la coque de la douille d’origine, cela s’est avéré être un ajustement serré, mais je l’ai fait rentrer.

Ensuite, je devais maintenant faire tenir cette douille déjà bourrée sur sa fixation sur la lampe. La lampe est munie d’un anneau, qui est très légèrement plus large que la base de la douille extérieure, et en appliquant une légère force, on peut l’enfoncer, ce qui donne un ajustement serré qui le maintient en place.

Avec la douille déjà bourrée grâce au nouveau carton, cela s’est avéré beaucoup plus difficile, mais après quelques colères ;-), j’ai finalement pu l’insérer, après quoi il ne restait plus qu’à remettre l’abat-jour en place et à tirer sur le tout nouvel interrupteur à chaîne.

Le résultat final

Dans l’ensemble, je suis très satisfait du résultat final. Bien sûr, on peut voir que l’abat-jour a été cassé et recollé, et ceux qui connaissent les lampes de bibliothèque pourront probablement voir que la pièce métallique qui a été cassée sur la partie inférieure du socle est manquante, mais pour le prix que j’ai payé et l’expérience acquise dans le cadre de ce projet, je suis très satisfait.

J’espère pouvoir mettre la main sur un abat-jour original et intact à l’avenir, ce qui la rendra encore plus complète.

J’espère que vous avez apprécié la lecture du voyage qui a permis de remettre cette vieille lampe de banquier en meilleur état, et que cela pourrait vous inspirer pour essayer quelque chose de similaire.

Ci-dessous quelques vidéos de réparation de lampes de banquier

A lire également

  • Qu'est ce qu'une lampe de banquier ?
  • La lampe de banquier dans les films
  • Quelle la lampe de notaire acheter ?
  • Lampe de bibliothèque